Home / POTINS / Japon /Curiosité scientifique : Des singes en couple avec des biches
Macaque-Biche

Japon /Curiosité scientifique : Des singes en couple avec des biches

Une équipe de scientifiques français en mission au Japon, a mis en évidence, pour la première fois chez un primate non humain, une pratique sexuelle avec un partenaire d’une autre espèce. Il s’agit d’un macaque japonais et d’une biche sika. L’ensemble a été rendu public, mardi 10 janvier, dans la revue scientifique Primates.

Les deux espèces vivent ensemble

À Yakushima, les macaques se distinguent par leur vie en commun avec les cerfs sika. Les deux espèces y ont trouvé un intérêt alimentaire en premier lieu. Ainsi les cervidés se nourrissent des fruits et feuilles laissés au sol par les singes lorsque ces derniers s’alimentent dans les arbres. À l’inverse, les singes épouillent régulièrement les cerfs, trouvant dans les tiques une alimentation riche en protéines. Mieux encore : les deux espèces jouent ensemble.

Mais en novembre 2015, le photographe Alexandre Bonnefoy a vu les deux animaux se livrer à un autre type de jeu. Sur les images qu’il a publiées, on voit le macaque monter sur la biche et se livrer à des mouvements sans équivoque. Celle-ci paraît tout à fait consentante, du moins ne manifeste-t-elle aucune opposition. Le primate n’introduit pas son sexe dans celui de la biche – « leurs anatomies respectives ne le permettent pas », précise le Pr. Cédric Sueur. Toutefois, le mâle éjacule sur la croupe de sa partenaire. Immédiatement après, cette dernière lèche la semence, « un comportement assez courant chez les animaux car le sperme est particulièrement riche sur le plan nutritif », ajoute le biologiste.

Un comportement inhabituel

Les scientifiques Français expliquent ce comportement par la condition du jeune mâle : « Un animal périphérique, qui n’a pas accès aux femelles accaparées par les dominants, mais qui a en revanche des poussées hormonales intenses. » Des comportements masturbatoires avaient déjà été observés. Les femelles délaissées ont également des rapports entre elles, « face à face », précise Cédric Sueur.

L’interrogation du scientifique porte plutôt sur l’avenir : « C’est un comportement inhabituel puisque personne ne l’avait encore observé alors que ces singes sont très étudiés. Les autres mâles qui l’ont vu à l’œuvre vont-ils le copier afin de pouvoir eux aussi soulager leur frustration sexuelle ? Ce comportement va t-il se répandre ? » Réponse dans cinq ans, assure l’éthologue.

About admin

Check Also

bo Talley 1

( Photos ) Bo Talley, la mémé âgée de 63 ans qui peut totalement arracher votre petit ami

Identifiée comme Bo Talley, cette femme américaine a pris d’assaut les médias sociaux récemment. À …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *