Home / TECHNOLOGIE / Koné Bruno : « J’invite les jeunes cyber criminels à mettre leur expertise au service de l’Etat… »
NOUVEAU-1

Koné Bruno : « J’invite les jeunes cyber criminels à mettre leur expertise au service de l’Etat… »

Face à la presse, le lundi 17 octobre 2016 à Abidjan, le ministre de l’Economie numérique Koné Nabagne ne Bruno a invité les utilisateurs des nouvelles technologies de la communication (TIC) à redoubler de vigilance pour faire barrage à la cybercriminalité affirmant que pour être à l’abri des piratages des comptes facebook, la nécessité de changer régulièrement son mot de pass s’impose.

Pendant plus de deux heures d’horloge, le ministre Koné Bruno a entretenu les hommes de médias en présence de ses collaborateurs.

Sous le thème : « Impacts et retombées des Tic sur les populations », ce rendez-vous avec les hommes de médias a été l’occasion pour Koné Nabagne Bruno de s’enorgueillir des avancées réalisées dans le secteur des TIC en Côte d’Ivoire. En effet, à ce jour, selon lui, la Côte d’Ivoire enregistre environ 9 millions d’abonnés, pour 150 000 emplois, 90% de pénétration du secteur de l’internet et 15% des recettes de l’Etat. « A ce jour, le gouvernement a créé un environnement propice pour l’essor de l’économie numérique en Côte d’Ivoire.

Nous pouvons dire que nous sommes fiers des avancées réalisées dans le secteur », a-t-il dit avant d’ajouter que l’Etat de Côte d’Ivoire pour répondre aux attentes des populations ivoiriennes, a décidé de la consolidation du secteur en retirant la licence à certains opérateurs qui ne contribuaient pas au développement du pays, faute de non respect du cahier de charge. « Dans le souci d’offrir un meilleur service aux consommateurs, le gouvernement ivoirien a été obligé de retirer la licence à 4 opérateurs qui n’ont pas répondu aux attentes de l’Etat et surtout des consommateurs. Ces opérateurs, faute du respect de leur cahier de charge provoquaient la saturation du réseau au grand dam des consommateurs. Le gouvernement a donc retiré les licences pour l’attribuer à un 4e opérateur plus rationnel et intelligent qui sera opérationnel bientôt… », dixit le porte-parole du gouvernement ivoirien.

« De 16 millions d’abonnés en 2001, nous sommes à ce jour à 25 millions d’abonnés. Le désir ardent du gouvernement, c’est l’atteinte de 100% de pénétration », a renchéri le ministre Koné Bruno qui a d’ailleurs salué la bancarisation encours qui facilite des transactions financières sécurisées. Se prononçant sur le phénomène de la cybercriminalité, le conférencier a soutenu mordicus que l’Etat de Côte d’Ivoire a tous les moyens à ce jour pour combattre la cyber délinquance. « Des cybercriminels, je préfère le mot escrocs, parce que ces gens, sont des escrocs sont arrêtés tous les jours(…) Je profite de cette occasion pour inviter chacun de vous à changer régulièrement le mot de pass de votre facebook pour être à l’abri des pirates ». Telles sont entre autres recettes proposées par le conférencier.

« En ce qui concerne l’activité des cybercriminels, nous faisons de la sensibilisation et invitons ces jeunes gens qui ont cette expertise à la mettre au service de l’Etat », soutient-il, non sans souligner « nous collaborons avec Yao N’Cho dont l’intelligence en la matière est reconnue ». Entre autres perspectives, « le gouvernement ivoirien va mettre l’accent sur la formation, œuvrer pour relever le taux de contribution des nouvelles technologies au PIB ivoirien, créer au moins 300 000 emplois directs et indirects, augmenter le fonds jeunesse qui est actuellement de 500 millions ».

Par ailleurs, le ministre de l’Economie numérique s’est réjoui de l’organisation du congrès international en 2020 de la poste en Côte d’Ivoire, qui pense t-il, va contribuer au relèvement de cette activité qui a connu d’énormes difficultés à cause du courrier électronique.

Source: Lepointsur

About admin

Check Also

image (4)

Côte d’Ivoire: Internet, Bruno Koné annonce la baisse des tarifs

Une très bonne nouvelle pour les internautes. Le ministre de l’économie numérique et de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *